EAC Team Trail Aventure

EAC Team Trail  Aventure

CR . FESTIVAL DES TEMPLIERS

0 appréciations
Hors-ligne
Le vendredi 25 octobre avait lieu l'endurance trail et l'intégrale des causses de millau,101 kms et 4800d+ pour sylvain et moi et 61 kms 2100d+ pour éric. le départ d'evreux est fixé chez éric le jeudi à 6h30,nous prenons un petit café et filons tout droit pour les causses de l'aveyron. arrivé à millau nous allons directement chercher notre dossard pour ensuite disposer de notre chambre d'hotel afin de préparer la course du lendemain matin ou plutot de milieu de nuit car il faudra se lever à 2h30,le départ de E.T est prévu à 4h et celui d'éric à 7h.après un léger repos nous allons nous dégourdir les jambes et nous remplir l'estomac d'un plat de pastas,sans oublier la petite bière pour mes deux alcoolique,non acolyte.2h30 on se lève sauf éric qui pourra dormir 1h30 de plus.je prends au petit dej des biscottes au miel et du gateau sport fait maison tandis que sylvain un gateau de riz.nous voila pret à affronter les kilomètres et le vent qui souffle très fort ce matin,nous voila sur le site du départ,nous avons encore un peu de temps on décide de se réfugier sous un chapiteau pendant quelques minutes pour ne pas se refroidir,pour ma part je prends cette course sans stresse et sans préssion,je crois que sylvain et dans la meme optique que moi,juste prendre du plaisir et passer une belle journée.enfin nous nous plaçons en milieu de peloton,nous sommes 749 fous furieux à passer la ligne de départ avec la petite musique qui sonnera cette formidable aventure,on part tranquille avec sylvain les deux premiers kilomètres sont très roulant,cela permet de se jauger et de s'échauffer pour la suite, a la première montée on se dit à ce soir,la première cote de carbassas je l'a fait en marchant pour ne pas m'exploser les cuisses à froid,au sommet c'est un cheminement en monotrace qui m'attends avec un parcour en corniche surplombant la vallée du tarn,à la croix de paulhe je descends pleine pente (très technique la nuit) sur le village de paulhe puis ensuite une montée courte que je décide de faire en courant,je double énormément de coureurs avant d'arriver au 1er ravito à la rivière sur tarn c'est le 18eme kms,je me sens très bien, je remplis mon sac en eau et je repars de suite pour deux nouvelles montées très dures,je reste concentré sur le faisceau lumineux de ma frontale car les descentes sont caillouteuses,j'arrive au 2eme ravito 42eme kms en 4h59' et classé 90eme à mostuejouls, tous les clignos sont aux verts,je reste 2'43"(petite dédicace à seb) je mange un peu de vache qui rit et c'est reparti pour une montée vertigineuse qui me donne un panorama magnifique sur la vallée,après la longue descente qui me mène au ravito du 51eme kms à la rozier j'aperçoie kiki de l'EAC qui me prend en photo,ça fait toujours plaisir de voir des tetes connues sur le parcour,je reste 2 à 3', je suis passé en 6h30' et classé 76eme, je reste à ma main car la course commence maintenant et jusqu'au ravito du 74eme kms à la roque sainte marguerite se sera une succession de faux plats montant et descendant sur de belles pistes forestières,je suis 72eme en 9h53' au 74eme kms,j'ai une petite douleur qui m'est apparu au genou droit et qui me ralenti dans les descentes,je m'arrete quelques seconde pour m'étirer et repars,maintenant je rechigne les descentes car je perds du temps et me fais doubler pleine balle au 80eme kms,heureusement que le moral et encore la car je suis encore dans mon objectif de finir en moins de 15 heures,j'attends avec impatience l'interminable montée qui nous ménera au dernier ravito car je sais que ceux qui en auront pas gardé sous le pied se feront doubler dans la dernière difficulté,je passe le ravito du 92eme kms en 13h26' et je suis 68eme je mange du fromage et après une soupe je repars,je me dis que c'est la fin je suis remonté comme une pendule,derrière moi deux coureurs se lance à ma poursuite,on amorçe la dernière ligne droite tout en passant par la grotte du hibou c'est le noir total je trébuche un peu mais je sors sans égratignure,un coureur me rattrape dans la dernière descente il me double mais je décide de le garder à vue pour accélèrer dans le dernier kilomètre,nous sortons de la foret et je commence ma remontée, il me reste 600 ou 700 metres le double et je vois le coureur qui m'avait doublé aux 80eme kms à une centaine de mètres,c'est à mon tour de le doubler pleine balle il reste cent metres j'ai le sourire je passe la ligne d'arrivée en 14h21 et fini 66eme.sylvain termine en 18h50' à la 371eme place sous la nuit tombée (chapeau) quand t'on a le mental c'est magnifique et éric dans l'intégrale fait une superbe course en 8h11 et termine 27eme.

5 appréciations
Hors-ligne
éloquent compte rendu, bravo à vous trois ET VIVA

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :


Cochez la case ci-contre :



Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser